CIGAP DORH – Le 22 novembre – Toutes et tous dans l’action !

Depuis des années, La Poste prépare la privatisation à travers une multitude de restructurations et de projets : facteurs d’avenir, projet Terrain et Enseigne, filialisation de l’Immobilier…
A la DORH et dans les CIGAP, nous ne sommes pas en reste. L’annonce de la DORH il y a quelques mois de l’éventuelle création d’un GIE (Groupe d’Intérêt Economique) concernant la gestion du personnel a plongé le personnel dans le doute et l’incertitude. L’idée d’externaliser la gestion du personnel de La Poste est lancée…
Le silence de la DORH depuis l’annonce du projet de privatisation de La Poste en dit long et corrobore leur annonce d’il y a quelques mois.
Et parce que la DORH et les CIGAP sont des services à part entière au sein de La Poste, les conséquences des projets initiés dans tous les secteurs, notamment les diminutions d’effectifs, ont des répercussions directes sur ces services RH. Une baisse d’effectif au courrier par exemple entraîne un nombre d’effectif moins important à gérer, donc des effectifs dans les CIGAP aussi en baisse…
L’annonce de suspension de privatisation de La Poste lancée par le gouvernement et aussitôt démentie il y a 2 semaines témoigne de la fébrilité de ce dernier et n’a pour but que de couper la mobilisation intense initiée depuis juillet.
Le gouvernement doit renoncer définitivement à toute privatisation de La Poste. Il ne suffit pas de renflouer les banques pour en finir avec un système uniquement basé sur le rendement financier et qui a des conséquences désastreuses en terme d’emploi, de salaires, de pouvoir d’achat, de conditions de vie.
Ce dont nous avons besoin, c’est d’un véritable projet social qui replace l’être humain au centre d’un système basé sur la relance de l’emploi, des salaires et de la croissance. La Poste doit renoncer aux différentes restructurations et répondre aux revendications des postiers.
Le personnel des CIGAP et de la DORH a montré lors de la journée d’action du 23 septembre leur détermination et leur implication dans le processus de lutte contre la privatisation de La Poste et pour l’amélioration de leurs conditions de travail.
Pour dire NON à la privatisation de La Poste
Pour dire OUI à un service public postal moderne et rénové accessible à tous sur l’ensemble du territoire
Pour dire OUI à l’unicité de La Poste
Pour demander l’ouverture de négociations sur les revendications des postiers à tous les niveaux
Toutes et tous dans les rassemblements et les manifestations le 22 novembre !

Télécharger le fichier